Fermer
LIVRAISON RAPIDE et GRATUITE à partir de 49$!

Vélo électrique : l’ultime guide d’achat

Le vélo à assistance électrique (VAE) gagne en popularité. Déjà largement démocratisé en Europe, il est aujourd’hui de plus en plus présent sur les routes et les chemins du Québec. Quels sont les critères à privilégier pour faire le bon choix ?
Prix, autonomie, type de motorisation, voici un guide d’achat pour y voir plus clair dans l’offre des vélos à assistance électrique.
vélo électrique urbain québec
Pour le plaisir de (moins) pédaler ou en tant que moyen de transport, le vélo électrique est de plus en plus présent dans nos villes

À qui s’adresse le vélo électrique ?

Le VAE s’adresse à tous les types de cyclistes – pas seulement à des personnes âgées, comme le veut l’idée reçue.

L’actuel engouement pour le vélo à assistance électrique est largement porté par la tendance du vélo comme moyen de transport urbain, puisque le renfort qu’apporte le moteur permet au cycliste d’arriver au bureau frais et dispo, même après un trajet ascendant parcouru en plein été. 
Mais les usages sont de plus en plus variés, que ce soit pour faire ses courses ou tout simplement pour se promener sans se fatiguer. Il existe également des vélos électriques de route, des vélos multi-usages, d’autres pour les mordus de vélo de montagne et, depuis quelques années, des modèles pour ceux qui apprécient l'expérience du fatbike.

Le vélo électrique peut servir à rallonger ses sorties, lorsque l’on est un peu plus limité physiquement (en cas de blessure ou à un âge plus avancé). Le coup de pouce fourni par l’assistance au pédalage du moteur vous permettra d’aller plus haut et plus loin, en fournissant l’effort qui vous convient. « Plusieurs configurations de cadre sont offertes, pour une conduite plus sportive ou plus confortable », précise Marc-André Lebeau, propriétaire de Bicycles Quilicot.

Seulement pour les personnes âgées le vélo électrique ? Specialized joue la carte de l'humour en opposant le champion du monde sur route Peter Sagan et mamie Joan.

Idéal pour se rendre au travail

Pour les « commuters » qui souhaitent un mode de transport à la fois rapide, actif, efficace, l'offre de choix s'est élargie ces dernières années avec des modèles extrêmement performants (allant jusqu'à 45 km/h) et des modèles très confortables offrant une position de conduite plus relevée et plus agréable, mais aussi d'autres modèles adaptés aux contraintes de la vie urbaine. Notamment, le Gocycle GS, conçu par un ancien ingénieur de chez McLaren, est un petit bijou de design et de technologie, avec son poids réduit et son sac de rangement, permettant de le transporter facilement.
Go Cycle GS
La marque Gocycle a été fondée par Richard Thorpe, ancien ingénieur de McLaren. Le modèle GS remporté deux fois le prix de meilleur vélo électrique au salon Eurobike (2009 et 2012).


Quelle est l'autonomie de la batterie d'un vélo électrique ?

L’autonomie est un facteur déterminant lorsque l’on choisit son vélo électrique. La performance et l’autonomie du vélo dépendent en grande partie de la batterie, et cette dernière représente une part importante du coût total de fabrication. Il est primordial de se renseigner sur les options en termes de tension, de puissance et de capacité. Parmi les modèles proposés chez Vélo Branché, la distance parcourue sur une charge peut aller de 60 à 200 kilomètres ! Selon l’utilisation, la durée de vie d’une batterie peut fluctuer de 600 à 800 charges, et son coût de remplacement peut varier de 500 à 1 000 $. En général sa durée de vie varie ainsi de 6 à 8 ans. 
« Les VAE de qualité utilisent aujourd’hui des variantes de batteries au lithium, précise Marc-André Lebeau. Elles offrent plusieurs avantages par rapport à celles au plomb, dont le fait qu’elles peuvent se recharger à tout moment et qu’elles possèdent un mode de veille profonde qui les empêche de tomber complètement à plat. ». 
Pour un entretien optimal de sa batterie et pour augmenter sa durée de vie, il est recommandé :
  • d’entreposer la batterie dans un endroit à température ambiante (pas sous les 5°C) ;
  • de la recharger au moins une fois par mois, surtout durant l’hiver, lorsqu’on a tendance à délaisser un peu plus son vélo (on peut utiliser ou entreposer son vélo par temps froid, mais l’entreposage de la batterie doit être à température ambiante).


moteur pour vélo électrique
Choisir un moteur avec l'autonomie qui correspond à vos besoins est essentiel !

 

Comment fonctionne un vélo électrique ?

Autre facteur important lors du choix de votre vélo électrique : le type de motorisation. Il en existe principalement deux types: le moteur-roue et le moteur « pédalier ».
  • Moteur-roue - Il offre généralement plus de puissance qu’un moteur pédalier. Ce système a été démocratisé par les marques Bionix. Les vélos avec un accélérateur sont en général équipés d’un moteur-roue. Certains modèles permettent également de recharger la batterie en roulant.
  • Moteur pédalier - Il permet généralement de couvrir de plus longues discantes. Également, il permet de mieux centrer les masses sur un vélo. Cela peut être négligeable dans certains cas, mais peut améliorer la maniabilité et la conduite du vélo dans d’autres, comme en vélo de montagne. De plus, la plupart des moteurs possèdent aujourd'hui un capteur de puissance qui permet d’adapter la puissance délivrée par le moteur en fonction de celle émise par le cycliste. Cela permet de rendre l’assistance au pédalage fluide et agréable, mais aussi d’optimiser l’autonomie de la batterie.

Combien coûte un vélo électrique ?

« Pour un VAE de qualité, il faut s’attendre à payer un minimum de 2 000 $, dit Marc-André Lebeau. Ensuite, selon ses besoins, le prix peut monter jusqu’à 5 000 $, voire 12 000 $ pour les modèles de vélo de montagne de haute performance à grande autonomie. » Fait intéressant : on peut profiter de certains rabais au printemps sur les modèles en magasin depuis plus d’un an.
Pour un bon kit de conversion, comme ceux de la marque BionX, les prix vont de 1 900 à 2 600 $. Dans ce cas, il est important de vérifier la qualité des pneus, puisqu’une crevaison au moteur-roue est plus complexe à réparer que sur une roue standard.
Par ailleurs, il vaut mieux se tenir loin des modèles bon marché, parfois en vente dans certains magasins à grande surface ou encore sur des sites Internet à l’étranger, puisqu’ils utilisent souvent de vieilles technologies de batterie. En optant pour une boutique spécialisée et bien établie, on s’assure d’acheter un vélo qui respecte les normes canadiennes (tel que le mode protection sur le levier d’accélération), en plus d’obtenir un bon service après-vente. De plus, la garantie est un élément à considérer lors de votre achat. La plupart des grands fabricants offrent des garanties de 18 mois ou plus, et ce, sur toutes les composantes du vélo, incluant la batterie.

Specialized vado velo électrique
Le Specialized Vado offre un compromis parfait entre confort et efficacité.

Quelles sont les principales marques de vélos électriques et de moteurs ?

C’est avant tout le moteur qu’elles emploient qui distingue les marques de VAE. Retrouvez ci-dessous les marques principales:
  • Bosch
  • Brose
  • Shimano 
  • Yamaha
  • Evox

D’origine allemande, les moteurs Bosch sont entièrement produits en Europe – ce que reflète le prix des vélos qui en sont équipés… mais aussi la qualité du produit. On trouve les moteurs Bosch sur les vélos électriques de marques Haibike ou Moustache, notamment. Ils se déclinent en deux puissances : l’une adaptée au transport urbain (350 watts), l’autre aux sorties en montagne (500 watts), et offrent quatre niveaux d’assistance au pédalage.
Avec ses 350 watts et ses 3 niveaux d’assistance, le moteur Shimano équipe quant à lui les vélos urbains de Felt, Opus et Devinci. Ses performances sont comparables à celles des VAE munis de moteurs Bosch, mais se détaillent entre 3 000 et 3 400 $.

Vélo de montagne a assistance électrique

Les modèles Specialized Turbo Levo sont de véritables références sur le marché du vélo de montagne électrique.


Les puissants moteurs 500 watts de Yamaha fournissent du renfort aux vélos multi-usages de marque Haibike. Ce sont des vélos populaires auprès des Montréalais qui veulent profiter du confort d’un vélo de montagne pour circuler sur nos routes en mauvais état !
Les montures Evox sont d’autres choix intéressants pour les cyclistes urbains, avec leur cadre robuste qui n’est pas sans évoquer celui du Bixi, leurs garde-boue et leur porte-bagage. Ils sont à vous à partir de 2 700 $.
Ceux qui ont un budget limité mais cherchent – pour la ville ou la montagne – une plus grande autonomie se tourneront plutôt vers les vélos de marque iGo, qui se détaillent à partir de 2000 $ et offrent de 80 à 90 kilomètres de pédalage assisté.

Aux adeptes du vélo de montagne, la marque Specialized propose ses VAE équipés de moteurs allemands Brose. Ceux-ci s’accompagnent d’une application pour téléphone intelligent qui ajuste l’assistance du moteur en fonction du trajet prévu : une bonne façon d'éviter de manquer de « jus » au beau milieu d'une randonnée !
Vous êtes tentés par un fatbike, mais l’effort requis pour pédaler dans les sentiers enneigés vous rebute ? Sachez que contre 6 500 $, vous pourrez profiter de l’aide d’un moteur Bosch ou Brose installé sur un fatbike Felt ou Specialized.

Acheter un vélo électrique usagé, est-ce une bonne idée ?

La seule vraie façon de vérifier si la batterie du vélo électrique est encore en état est de la recharger et de constater, en roulant, la distance que le vélo est en mesure de parcourir. De plus, si le vélo est une importation, il faut vérifier si le manufacturier est encore en affaires pour s’assurer d’avoir du service et des pièces en cas de bris.

Et la conversion électrique ?

Comme évoqué auparavant, certains systèmes permettent de transformer un vélo classique en un authentique vélo à assistance électrique. Moins dispendieuse que l’achat d’un vélo à assistance électrique, l’option de la conversion ne permet cependant pas d’atteindre leur performance, ni leur fiabilité. Et c’est impératif : les kits de conversion doivent absolument être installés par un vélociste spécialisé comme Vélo Branché par Quilicot.

Le vélo à assistance électrique, ce plus que centenaire

Le saviez-vous ? Dès l’invention de la bicyclette à la fin du 19e siècle, le vélo à assistance électrique a cohabité avec son (pas si) grand frère minimaliste. Dès 1895, une première tentative d’électrification du bicycle à pédales, enregistrée sous forme de brevet, est recensée. La technologie à batterie, qui n’est pas encore au point, rend toutefois peu attrayant le vélo à assistance électrique.

La crise mondiale de 1929 redonne une brève impulsion au vélo à assistance électrique. Le monde est alors à la recherche de moyens de transport économiques, alternatifs à la voiture. À cette époque, Bicycles Quilicot en vend même dans sa boutique ! Il faut attendre les années 1990 et le besoin grandissant de mobilité des Chinois pour que le vélo électrique revienne à l’avant-scène. Les ventes chinoises bondissent d’ailleurs de 56 000 à 21 millions, entre 1998 et 2008. Dans la foulée, l’usage du vélo à assistance électrique s’est répandu en Europe et en Amérique.

Comme quoi l’histoire ne fait que (re)commencer !

Vous voilà maintenant prêt à passer en magasin en toute connaissance de cause ! Pour magasiner nos différents modèles et obtenir plus de détails, c’est par ici.
Si vous n'êtes pas certain de votre choix, n'hésitez pas à contacter nos conseillers chez Vélo Branché par Quilicot. De nombreux modèles peuvent être essayés ! Nous proposons également différentes formule de location, remboursables à l'achat de votre prochain vélo électrique. N'attendez plus !
← Précédent Suivant →