Fermer
LIVRAISON RAPIDE et GRATUITE à partir de 49$!

Qu’est-ce qu’un bon vélo de triathlon ?

Si vous envisagez de vous mettre au triathlon sérieusement, de vous soumettre à un entraînement régulier et de pratiquer la compétition, pas de doute : il vous faut un vélo spécialement conçu pour ce sport exigeant

 

Vélo de triathlon

Dans une compétition de triathlon, la partie « vélo » est en effet la seule épreuve où la force et l’endurance de l'athlète ne sont pas les seuls facteurs de performance. C’est pourquoi le choix du vélo est crucial pour un triathlète et peut avoir un impact considérable sur le résultat d'une course.

 

Caractéristiques d'un vélo de triathlon

À première vue, un vélo de triathlon, comme ceux de la gamme P de Cervélo, s'apparente beaucoup à un vélo de contre-la-montre. Plusieurs modifications y sont apportées pour permettre de fournir un effort spécifique à la pratique du triathlon de longue distance.

Tout comme le vélo de contre-la-montre, le design d’un vélo de triathlon est étudié pour permettre à l'athlète d'être le plus aérodynamique possible. Des compagnies telles que Cervélo ou Specialized investissent massivement en recherche et développement et dans les séances de tests: une légère amélioration de l’aérodynamisme peut se traduire par des gains de temps importants lors d’une compétition.

Tout d’abord, la position du cycliste, optimisée pour cet effort individuel, permet de réduire la résistance au vent. Aussi, l'angle de selle agressif confère au coureur plus de puissance, mais aussi une bonne position aérodynamique à l’ensemble formé par le cycliste et son vélo. Cette position réduit le frottement de l'air sur le corps et favorise la vitesse. Elle explique également l’utilisation de ce type de guidon à la forme si particulière. Les prolongateurs situés au milieu du guidon donnent une position plus allongée, plus aérodynamique au cycliste, et diminuent ainsi la résistance au vent frontal et, par conséquent, l’effort à fournir pour maintenir une même vitesse.

Notons qu’il existe désormais des vélos de route qui se rapprochent d'un vélo de triathlon, comme le Venge de Specialized. Modèle aéro par excellence, il est un choix tout indiqué pour les triathlètes qui ne souhaitent pas acheter, entretenir et entreposer deux vélos différents pour des pratiques qui présentent plusieurs similitudes.

Vélo de triathlon Specialized Venge

Specialized Venge Pro Disc 2018


Les roues : l’équipement qui fait toute la différence

Le choix des roues est aussi capital pour un vélo de triathlon. En effet, la rigidité, le poids et l’aérodynamique des roues influenceront grandement le comportement et la performance du vélo. Plus les roues sont rigides et aérodynamiques, mieux elles transmettent la puissance déployée par le pédalage. Néanmoins, des roues très rigides nécessitent une grande puissance pour être parfaitement exploitées. Elles seront plus adaptées à des gabarits lourds et puissants. Le poids des roues est un facteur qui fera une grande différence lors des accélérations et des montées. Des roues moins rigides et plus légères conviendront davantage aux gabarits légers, car elles seront plus réactives et plus faciles à « emmener ». Certains équipementiers, comme Zipp, se sont spécialisés dans la fabrication de roues de haute performance, avec différents profils qui correspondent aux différents types de cycliste.

Un bon vélo de triathlon pour débutant

En attendant, un vélo de route peut faire office de vélo de triathlon pour débutant. Muni de prolongateurs de type clip-on, il permet d’adopter une position aérodynamique, synonyme de meilleures performances. C’est la solution idéale si vous ne prévoyez prendre part qu’à quelques épreuves durant votre saison.

Pour un usage plus intensif, il faut cependant se tourner vers un authentique vélo de triathlon. Des marques telles que Specialized et Cervélo proposent des modèles d’entrée de gamme à moins de 3 000 $. Équipés de groupes mécaniques de bon niveau, comme le Shimano 105, ces vélos de triathlon offrent les vitesses indexées aux prolongateurs ainsi qu’une géométrie adaptée au triathlon, et sont idéaux pour s’initier au triathlon.

 

Vélo de triathlon 

Essayez votre vélo avant de l’acheter

Comme vous passerez de nombreuses heures en selle, assurez-vous d’être à l’aise sur votre machine. Idéalement, essayez un vélo avant de l'acheter ! Une fois acheté, faites ajuster votre vélo à votre morphologie (positionnement). Cela vous évitera des douleurs chroniques ou des blessures.

Enfin, n’oublions pas qu'en triathlon, après la partie vélo vient la course à pied ! Un vélo de triathlon doit permettre d’être à la fois efficace et de se préserver en vue de l'effort physique que réclame encore cette dernière partie de l'épreuve. Un vélo de triathlon présente un angle de tube de selle très droit et une position plus agressive et avancée que sur un vélo de route. Le but est évidemment d’être plus aérodynamique, mais cette position permet aussi d’être moins intense pour les tendons, qui seront très sollicités lors de la course à pied. L'athlète utilise ainsi davantage ses quadriceps et limite ses efforts musculaires en prévision de l’effort à venir.

Vous l’avez bien compris, le choix de votre vélo sera déterminant pour bien performer ! Une fois votre vélo choisi et ajusté à votre morphologie, il ne nous restera plus qu’à vous entraîner ! D’ailleurs, pourquoi ne pas contacter le club Zeus Triathlon par Quilicot ?

 

Pour d'autres conseils sur l'art de pédaler, inscrivez-vous à l'infolettre de Bicycles Quilicot ou suivez-nous sur Facebook !
Suivant →