Fermer
LIVRAISON RAPIDE et GRATUITE à partir de 49$!

Vélo de montagne: le guide du débutant

La pratique du vélo de montagne est bien différente de celle en ville ou sur les pistes cyclables. Voici des conseils relatifs aux types de vélo et de randonnée à privilégier ainsi que des recommandations pour éviter les blessures et « survivre » à sa première descente…

Vélo de montagne débutant

Le bon vélo de montagne pour commencer

Privilégiez un vélo léger (type cross-country ou trail) à simple (ou double) suspension à court débattement et équipé de pneus à crampons. L’engin vous permettra d’arpenter les sentiers de niveau débutant, et même plus avancé. Et si votre expérience n’est pas concluante, vous pourrez aussi rouler sur les pistes cyclables avec ce vélo. En revanche, si vous aimez de plus en plus la montagne, ce type de vélo vous accompagnera dans vos avancées grâce à sa polyvalence. Dans tous les cas, essayez-le pour vous assurer de son confort. Idéalement, louez-en un ou empruntez-en un à un ami.

>> Autre article : À lire avant d'acheter son vélo de montagne


Les sentiers pour débutants

Il y en a pour tous les coups de pédales! Les pistes se résument toutes à la base à des sentiers étroits parsemés d’obstacles et de pentes. Évidemment, pour vos premières sorties, commencez par les sentiers faciles pour développer vos habiletés et progresser. Les sentiers y sont plus larges que dans les pistes difficiles, l’inclinaison des pentes est aussi plus faible et le sol un peu plus régulier.

Le site de Vélo Québec répertorie les sentiers dans la province par degré de difficultés et par type de pratique. En montagne, ces niveaux sont habituellement indiqués comme le sont les pistes de ski et de randonnée. Vous pouvez aussi jeter un œil à nos sentiers préférés !

Blessure Vélo de montagne

Prévenir les blessures… autres que d’orgueil

L’équipement de protection complet est très important en vélo de montagne. Votre casque de vélo de ville peut faire l’affaire pour un bout de temps, mais pour les sentiers un peu plus techniques, un casque spécifique au vélo de montagne est loin d’être un luxe. Ces modèles protègent la nuque en cas de chute et sont dotés d’une visière.

Mais ce n’est pas tout : vous voudrez porter des protège-genoux et des protège-coudes qui garderont vos articulations à peu près intactes en cas de chute. Si vous arpentez des sentiers plus difficiles, les protège-tibias pourraient être appréciés. Des gants à doigts complets sont aussi de mise pour vous protéger des branches dans les sentiers. Des chaussures de course offrent une bonne adhérence aux pédales munies de broches, donc pas besoin de chaussures particulières pour vos débuts. Enfin, assurez-vous d’avoir une bonne position pour ce type de vélo pour éviter des blessures liées à l’effort prononcé et soutenu.



Survivre à sa première descente

D’emblée, c’est une excellente idée! L’expression « à deux, c’est mieux » est tout indiquée pour votre baptême du vélo de montagne. Roulez avec quelqu’un qui vous encouragera et qui pourra vous venir en aide advenant un pépin ou une blessure. Ayez confiance en votre vélo, une monture conçue pour absorber les obstacles que l’on met sur sa route. Et surtout, allez-y calmement et rappelez-vous que vous êtes « débutant ». Mettez votre orgueil de côté – il ne sera pas blessé – et offrez-vous des pauses fréquentes. Les efforts requis pour gravir certaines pentes pourraient vous surprendre…

← Précédent Suivant →