Les 10 accessoires essentiels du cycliste urbain

Vous avez troqué le métro pour le vélo ? Voici tout ce qu’il vous faut pour vous déplacer en ville.

 vélo urbain

Vélo urbain

1. Casque

Dans l’esprit de toujours augmenter votre visibilité, découvrez notre coup de cœur de l’année au chapitre des casques de vélo : le Specialized Centro LED MIPS est non seulement doté d’un système de protection multidirectionnel contre les impacts, qui réduit l’impact des chocs latéraux, mais il offre aussi un éclairage « actif » rouge à l’arrière.

2. Sacs et sacoches

Que transporterez-vous lors de vos trajets entre la maison et le travail : un lunch, un ordinateur, des vêtements ? C’est en répondant à cette question que vous pourrez décider de la dimension de vos bagages.

Pour un usage strictement urbain, nous vous suggérons le sac Oceanweave de Seymour, avec ses sacoches qui se déroulent sur le côté. Si vous songez à aussi faire du cyclotourisme, considérez un sac Vaude, qui inclut une housse de pluie.

3. Miroir

Quand on se frotte au trafic, un automobiliste ou un cycliste peut surgir de l’arrière à tout moment. Élargissez votre champ de vision en fixant à votre vélo un miroir Mirrycle MTN (conçu pour un guidon droit) ou un miroir rétractable Corky 2.0 (conçu pour un guidon de route).

4. Lumières et réflecteurs

En ville, il n’y a rien de plus important pour un cycliste que d’assurer sa visibilité. C’est pourquoi nous suggérons de bonifier votre jeu de réflecteurs obligatoires, fixés aux roues, avec des réflecteurs autocollants FLECTR 360 qui résisteront aux intempéries.

Quand le soleil est couché, les cyclistes devraient circuler avec un éclairage « actif », sous la forme d’une lumière DEL blanche à l’avant et rouge à l’arrière. En guise d’exemple, jetez un œil à nos lumières Specialized Stix, amovibles et peu dispendieuses, qui viennent se fixer à la tige de selle et au jeu de direction.

 

5. Clochette

Se faire voir, c’est bien. Si en plus on peut se faire entendre, c’est encore mieux ! Les clochettes KNOG sont à la fois discrètes et stylisées.

6. Outils 

Dans l’une de vos sacoches, pensez à inclure les outils de base pour changer une crevaison : une chambre à air, un démonte-pneu et une pompe à la fois compacte et munie d’un manomètre lisant la pression, comme sur la mini pompe Road Morph G de Topeak.

En ajoutant à votre trousse un jeu de clés Crank Brothers Multi F10 d'Allen, vous serez en mesure de faire un ajustement d’appoint dès que le besoin se présente.

 

7. Cadenas

Dernier accessoire et non le moindre : le cadenas. Les choix habituels sont le classique cadenas en « U », ou le modèle « pliable ».

L’entreprise Oxford rehausse le niveau de sécurité en intégrant une alarme sonore à son modèle Alarm-D Midi. Incontournable, lorsqu’on a un beau vélo tout neuf que l’on a pris soin de bien équiper ! 

8. Porte-bagages

Plusieurs cyclistes urbains doivent transporter du matériel sur leur lieu de travail. Un porte-bagages est dès lors indiqué. De plus, si vous comptez transporter un sac de côté, songez à choisir un porte-bagages qui offre un « déport » vers l’arrière, pour éviter de vous accrocher les pieds dans le sac en pédalant. En voici un bel exemple : le porte-bagages Streamliner d'Axiom.

  

9. Garde-boue

Pour éviter de tacher une robe ou un complet par jour de pluie, choisissez un garde-boue en mode « discret » ou en mode « protection complète ».

 

10. Béquille 

Déposer son vélo par terre pour libérer ses mains, ça ne fait pas très chic… Faire tenir son vélo sur une béquille, en revanche, c’est la classe !

Vous avez deux options : une béquille centrale ou qui se fixe à l’arrière.

  

← Précédent Suivant →