Fermer
LIVRAISON RAPIDE et GRATUITE à partir de 49$!

Entretien d'un vélo électrique : mode d'emploi

Vous venez de faire l’achat d’un vélo électrique ? Génial !  À priori, on pourrait penser que l’entretien d’un vélo électrique exige plus de discipline que pour un vélo ordinaire. En fait, prendre soin d’un vélo électrique n’est vraiment pas sorcier !


Voici 7 éléments tout simples à considérer.

1. L’inspection visuelle

Inspection visuelle

Chaque balade à vélo passe d’abord par une inspection visuelle en règle. On regarde tout : la mécanique, les connecteurs, les câbles, les serrages... Forcément, tout devrait être bien en état avant de monter en selle. Partir et tomber en panne avec son vélo électrique n’a rien d’agréable ! Mieux vaut prévenir que guérir.

2. Des pneus bien gonflés

Pneus gonflés

On devrait mesurer et ajuster la pression des pneus avant chaque sortie. Et dans le cas des vélos électriques, il ne s’agit pas d’une simple suggestion.

Avec le poids (élevé) de ce type de vélo, les pneus auront tendance à perdre un peu de pression à long terme. Un pneu mal gonflé obligera le moteur à délivrer davantage de puissance, nuisant ainsi à la durée d’autonomie de la batterie. Qui plus est, il sera aussi plus vulnérable aux crevaisons. Or, un tel pépin sur un vélo électrique, en particulier sur la roue-moteur arrière peut vite devenir un véritable casse-tête ! D’ailleurs, un pneu anti-crevaison devrait faire partie de l'attirail de base.

3. Une chaîne bien huilée

Chaîne huilée

Pour que tout roule sans perte d’énergie, la chaîne doit pouvoir faire son travail avec fluidité. Au moins une fois par semaine, on sort l’huile !

4. Une batterie rechargée

Batterie rechargée

La plupart des vélos électriques affichent la durée restante de leur batterie, de sorte que tomber à plat par surprise ne devrait pas arriver. Une bonne chose, puisqu’il ne faudrait jamais laisser décharger la batterie au complet.

Les nouvelles batteries au lithium se chargent à peu près n’importe quand, mais il est important de ne pas le faire systématiquement (par exemple, chaque nuit) afin que la pile ne conserve pas une mémoire de charge minime. En fait, il vaut mieux attendre qu’elle soit à 50 % de sa durée de vie ou moins avant de la recharger.

Une recharge complète prend de trois à quatre heures. Cela devrait idéalement se faire dans un endroit sec et ventilé, où la température ambiante se situe entre 15 °C et 30 °C.

5. … et dont on prendra soin

Un vélo électrique peut être laissé dehors en tout temps, si on prend d’abord la précaution de rentrer sa batterie, qui est plus douillette. Une batterie abandonnée au froid, par exemple, perdra en autonomie. De toute façon, on devrait toujours enlever sa batterie lorsqu’on verrouille son vélo à l’extérieur, celle-ci étant spécialement prisée par les voleurs.

6. Un vélo propre, propre, propre

Laver son vélo

On nettoie un vélo électrique exactement de la même façon qu’un vélo ordinaire. Et les effets sont les mêmes : un vélo propre sera plus performant et durera plus longtemps.

S’il y a saleté, selon les conditions, on nettoie, tout simplement ! Les vélos électriques sont conçus pour affronter les aléas de la météo, de sorte qu’on n’a pas à craindre de les abîmer en les rinçant à grande eau ou en les frottant vigoureusement. Comme pour tous les vélos, les jets à haute pression sont toutefois à proscrire.

7. L'entretien annuel de son vélo électrique

Entretien annuel du vélo

Un vélo électrique pèse en moyenne deux fois plus qu’un vélo urbain classique. Cela implique une plus grande masse à déplacer et un temps de freinage plus long. C’est mathématique ! Pour sa propre sécurité, il est donc primordial de vérifier l’état général de son vélo et de ses freins avant chaque sortie.

Un vélo électrique n’est en somme pas plus capricieux qu’un autre. Il n’y a que sa batterie qui demande quelques précautions particulières. Sinon, on suggère un entretien standard pour que le vélo soit en bon état de fonctionnement en tout temps. 

De plus, il est sage de planifier un entretien annuel et de le confier à des spécialistes. Ceux-ci se chargeront, entre autres, de la mise à jour des logiciels. Quand la puissance rime avec plus grandes responsabilités...

← Précédent Suivant →