Fermer
LIVRAISON RAPIDE et GRATUITE à partir de 49$!

Les 9 accessoires essentiels du cycliste

Vous avez trouvé le vélo qu'il vous faut? Il est maintenant temps de l'équiper avec les bons accessoires.

Accessoires de vélo

À la base, les grandes catégories d’accessoires de vélo dépendent peu du type de cyclisme que vous pratiquez, que ce soit le vélo de route, de ville, le cyclotourisme ou le vélo de montagne. Après tout, chacun a besoin de s’hydrater, de se protéger la tête, de gonfler ses pneus, etc. On doit toutefois choisir des accessoires adaptés à sa pratique du vélo, car il y a parfois un monde de différence entre chacune d'elles (la trail et la route, par exemple). Voici donc les 9 accessoires essentiels à tout cycliste.

 

Sac de transport1. Supports pour voiture et sacs de transport

À l’arrière ou sur le toit de la voiture, tel est le dilemme du support à vélo. Plus accessible, le support arrière est pratique pour les familles qui accumulent les vélos de toutes dimensions. Mais rien n’est parfait : l'accès à la valise arrière de la voiture est ainsi obstrué. Quand on possède un précieux vélo de carbone, un support qui s’installe sur le toit peut s’avérer judicieux. Très stable, il permet d'éviter que les vélos se touchent ou que les pièces s’abîment. Pour ceux qui rêvent de visiter les cols légendaires du Tour de France, du Giro ou de la Vuelta, des sacs et des boîtes de transport facilitent le voyagement de son vélo.

 

Pompe à vélo2. Pompes à vélo

Sachant qu’un pneu bien gonflé réduit le risque de crevaison, on comprend que la pompe est l’ami du cycliste. Une pompe de pied, que l’on garde à la maison, est un bon point de départ. Ceux qui font de longs trajets voudront sans doute s'équiper d’une petite pompe fixée au cadre du vélo. Ou encore inclure à leur attirail quelques cartouches de CO2 pour reprendre rapidement la route.

 

3. Sacs et kit de réparation

Imaginez-vous à mi-chemin d’une magnifique sortie champêtre de 60 kilomètres dans les Cantons-de-l’Est, et vous faites une crevaison… Un sac discret sous la selle, doté d’un kit de réparation de base (démonte-pneus, clés Allen, chambre à air, cartouche de CO2) est un incontournable pour chaque cycliste. 

 

Système d'éclairage4. Système d'éclairage

Le Code de la route n’exige pas qu’un vélo soit muni d’un système d’éclairage DEL. C’est pourtant la seule façon d’être visible à tout moment, de jour comme de nuit, mais surtout en fin de journée. Mettez toutes les chances de votre côté en installant une lumière additionnelle à l’arrière, à l’avant ou sur le casque.

 

Électronique5. Électronique

Pour savoir si on progresse comme cycliste, cela prend des repères. C’est ce que permet la collecte de données (distance, vitesse, puissance) lors de vos sorties à vélo. Le téléphone intelligent permet de mesurer une partie de ces performances, grâce à des applications comme Strava. Mais il a l’inconvénient de se décharger, tout en rongeant le forfait de données cellulaires. Pour avoir l’esprit tranquille, on se dote d’un GPS et d’un cyclomètre pour mesurer la vitesse, la distance et l’ascension. Pour pousser l’expérience un cran plus loin, on peut intégrer un capteur de puissance au pédalier. Ces capteurs, de plus en plus perfectionnés et de moins en moins coûteux, permettent au cycliste d’affiner ses séances d’entraînement afin d’optimiser chaque coup de pédale.

 

Souliers de vélo6. Souliers de vélo

C’est seulement une fois qu’on a essayé les souliers de vélo, fixés à la pédale, que l’on constate les bénéfices qu’ils procurent. Bien qu’une période d’adaptation soit nécessaire, une fois la transition complétée, on ne peut plus s’en passer ! Vous aurez à choisir entre des chaussures de route, de triathlon, ou de montagne. Ces dernières seront plus polyvalentes car elles possèdent une semelle plus souple et la cale est davantage incrustée sous la chaussure, ce qui facilite la marche.

 

casque de vélo7. Casques et lunettes

Il en existe de toutes les formes et de toutes les couleurs. Si, en vélo de ville, on accorde une grande importance au look, les cyclistes de route et de montagne voudront choisir un modèle qui respire, en plus d’être aérodynamique et léger. Les casques les plus légers pèsent seulement 170 g !

 

Bouteille d'eau8. Bouteilles d’eau ou sac d’hydratation

L’eau (ou autres boissons hydratantes) est le carburant des cyclistes. Il existe au moins deux façons de la transporter avec soi. Si une ou deux bouteilles fixées au cadre du vélo font l’affaire des cyclotouristes et des cyclistes de route, les cyclistes qui s’aventurent en montagne préfèreront un sac d’hydratation, plus stable au dos, permettant de boire avec un tube sans lâcher le guidon.

 

9. Bases d'entraînement

Vu la rudesse de l’hiver québécois, une base d’entraînement constitue un must pour tout cycliste désirant maintenir les progrès faits pendant l’été et préparer la prochaine saison. Le choix est vaste. Pour pimenter vos séances d’entraînement, offrez-vous l’expérience virtuelle et interactive. À vous le mont Ventoux !

 

Pour d'autres conseils sur l'art de pédaler, inscrivez-vous à l'infolettre de Bicycles Quilicot ou suivez-nous sur Facebook !

← Précédent Suivant →