Psst… C’est ce qui rend les balades agréables!

 

Rappelez-vous la première fois que vous avez posé les yeux sur votre bicyclette lorsqu’elle était encore au magasin de vélo. Vous avez probablement fait le tour de plusieurs boutiques avant de vous engager dans votre nouvelle relation. Vous êtes peut-être même retourné à quelques reprises pour voir si elle était toujours disponible. Finalement, vous avez succombé et lui avez déclaré votre flamme! Gardez cet amour vivant en suivant ces 9 étapes simples qui aideront à entretenir une relation de longue durée heureuse avec votre vélo.

1. Lavez-le

 

Ça peut sembler une évidence, mais garder votre vélo propre est important, que vous soyez un amateur de route ou de montagne. Voici quelques trucs utiles pour le laver efficacement. 

Bien que les produits de nettoyage destinés au cyclisme soient idéaux, il n’y a aucun mal à utiliser un chiffon ou une brosse non abrasive avec de l’eau chaude et une petite quantité de savon à vaisselle pour enlever la boue, la graisse ou la saleté. Cependant, garder le savon loin des freins à disque, pour éviter de les contaminer ou de provoquer des grincements de frein indésirables. Utilisez plutôt un nettoyant conçu à cette fin, ou encore de l’alcool à friction, qui est particulièrement efficace pour éliminer la présence d’huile sur les disques, les étriers et les plaquettes.

 

netoyage vélo

 

Ensuite, rincez votre vélo délicatement, à faible débit.. Autrement, l’eau pourrait s’infiltrer dans vos roulements et les endommager. Laissez plutôt sécher votre vélo au soleil et appliquez une solution protectrice pour que votre cadre brille, scintille et reluise de tous ses feux . 

2. Protégez-le 

Maintenant que vous avez lavé votre cadre, il est temps de le protéger. Les câbles qui frottent, les petites pierres qui se soulèvent du sol et frappent votre vélo ou même le transport peuvent causer des dommages sur votre précieuse monture. Pour la garder immaculée, des kits de vinyle conçus à cette fin sont offerts. Vous avez un esprit bricoleur? Achetez un rouleau de vinyle protecteur transparent 3M, découpez-le vous-même.. Avant toute chose, nous vous conseillons de dessiner un gabarit en papier, de manière que chacun des morceaux épouse parfaitement le cadre et les composantes. 

Si ce n’est pas votre tasse de thé, préférez plutôt des morceaux prédécoupés et prêts à être appliqués aux endroits exposés de votre vélo. Le frottement des câbles étant le principal responsable de l’usure de la peinture sur le cadre, certains vont jusqu’à envelopper les gaines avec du caoutchouc protecteur.

 

3. Lubrifiez-le

Cette étape simple et essentielle est pourtant négligée par beaucoup de cyclistes. Pourquoi? Nous n’en avons aucune idée… surtout que les bénéfices valent chaque goutte utilisée. Une chaîne sèche sera bruyante et le changement de vitesse ne sera pas fluide. Sans compter les risques de rouille!

 

 

Avant d’appliquer le lubrifiant, nettoyez votre chaîne. Pensez aussi à retirer l’accumulation de saleté sur vos poulies de dérailleur. Brossez les maillons avec une brosse ferme ou une vieille brosse à dents et une solution dégraissante. Une fois propre, déposez une goutte de lubrifiant sur le dessus de chaque lien en pédalant lentement afin qu’il puisse se répandre sur chacun des maillons. 

Finalement, essuyez l’excès de lubrifiant pour éviter que la saleté et les débris ne collent à votre chaîne scintillante. 

4. Vérifiez, examinez vos freins

 

Lors de l’achat d’un vélo équipé de freins à disque, une période de rodage s’impose avant de pouvoir donner leur pleine mesure sans courir le risque d'abîmer vos disques. À votre première sortie, effectuez une série de freinages sans vous arrêter (en réduisant votre vitesse de 20 km/h à 5 km/h, environ) et évitez de bloquer les disques entre les plaquettes. Vos freins seront complètement opérationnels après une vingtaine de répétitions. 

Six mois après le début de votre relation avec votre vélo, il est possible que vos freins ne soient plus aussi efficaces. Le cas échéant, un ajustement ou une purge sont sans aucun doute de mise, voire l’achat de nouvelles plaquettes ou peut-être même de nouveaux rotors : tout dépendra de votre style de conduite et des conditions dans lesquelles vous roulez. Bien que l’ajustement soit assez simple lorsque vous êtes équipé des outils requis, certaines compétences en mécanique sont nécessaires pour le réaliser. Aussi, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en boutique s’il s’avère trop intimidant de le faire vous-même. 

5. Serrez juste assez

Une tension de serrage recommandée (exprimée en Nm) est probablement indiquée sur votre guidon et votre tige de selle. Lors de son assemblage, le mécanicien serre tous les boulons de votre vélo à la tension appropriée. Cependant, ils peuvent avoir tendance à se desserrer au fil du temps, dû aux vibrations. Il vaut donc la peine de vérifier si certains d’entre eux ont besoin d’être resserrés. Attention toutefois à ne pas dépasser la tension recommandée : vous pourriez abîmer vos pièces ou votre vélo. Pour la respecter, investissez dans une clé dynamométrique vos pièces resteront en bon état longtemps!

 

6. Verrouillez-le

Le vol de vélos est un fléau dans bien des villes. Heureusement, plusieurs mesures existent pour éviter d’être victime de ce crime infâme. 

Veillez à verrouiller correctement votre vélo lors de son transport en auto. Certains porte-vélos sont équipés de systèmes de verrouillage, mais garer son véhicule dans votre champ de vision permet d’avoir à l’œil vos montures. Si vous gardez votre vélo dans un garage, pensez à munir celui-ci d'une serrure et de dispositifs de sécurité robustes. Parfois, des ancrages au sol s’imposent!

7. Gardez-le à l'abri

Les vélos stationnés dans des endroits exposés aux éléments ou à d’humidité sont plus susceptibles de subir les effets de la corrosion. Si vous devez laisser votre vélo à l’extérieur plus d’une journée, pensez à le couvrir et l’inspecter régulièrement pour repérer la rouille. Lors du transport du vélo sur un véhicule, considérez le recouvrir d’une bâche pour le protéger des intempéries.

Si vous avez plusieurs vélos et que vous manquez d’espace, il y a une pléthore de crochets et supports sur le marché pour économiser l’espace. Que ça soit au mur ou au plafond, vous pouvez créer un stationnement personnalisé pour votre vélo, à l'abri du vol et des intempéries. 

8. Pièces de rechange

Les vélos et ses composantes peuvent se briser, mais cela ne signifie pas que votre état mental subisse le même sort! Lorsque vous mettez la main sur un nouveau vélo, il est normal de penser qu’il est facile d’obtenir des pièces de rechange. Malheureusement, en raison de la forte demande, cela pourrait être un véritable défi, qu’elles soient récentes ou non. Parez-vous à toute éventualité en vous les procurant le plus tôt possible.

Voici les pièces de rechange que nous jugeons essentielles : des plaquettes de frein, un ensemble de rotors, une patte de dérailleur, des pneus et beaucoup de boulons. 

La plupart d’entre nous usent les pièces jusqu’à la trame pour maximiser notre temps en selle. Aussi, prévoyez les avoir à portée de main!

 

9. Visitez l’un de nos ateliers

Votre relation avec votre vélo se détériore-t-elle? Votre flamme s’essouffle? Il serait peut-être temps d’amener votre vélo en boutique pour la raviver. Si vous avez suivi certains des conseils mentionnés ci-dessus, non seulement votre mécanicien vous en sera reconnaissant, mais vous pourrez également enfourcher votre vélo à nouveau en un rien de temps.

 


 

Découvrez tous les produits nécessaires à une relation harmonieuse 

Article suivant
Produits Tout ce que vous devez savoir sur les lentilles Oakley Prizm

Articles récents

9 façons de garder l’amour vivant entre votre vélo et vous!
Lire l'article
Tout ce que vous devez savoir sur les lentilles Oakley Prizm
Lire l'article
Marc-André Lebeau au micro de BONVÉLO
Lire l'article